Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Histoire des traditions provençales

 

 

Histoire de La charrette de la Madeleine à Chateaurenard

Chateaurenard est une ville de maraîchage, elle a sa sainte patronne : Sainte Madelaine, patronne de l'eau et de l'irrigation que la ville fête chaque année au début août lors de la fête votive de la sainte Madeleine.

 

Des origines purement provençales

Au Moyen-Age, des chars tirés par des chevaux lourds défilaient dans les rues des villages pour fêter la fin des gros travaux des champs. C'est pour célébrer le développement de l'irrigation dans la région, donnant ainsi naissance au maraîchage et à la culture fruitière qu'est créée au XVII siècle la première charrette. Dès 1905, certains membres de la confrérie des jardiniers de Chateaurenard, des partisans de la république remettent en question la bénédiction de la charrette. C'est ainsi que la société des magdeleinens voit le jour en 1907. A l'origine, cette confrérie regroupait  les petits propriétaires, les jardiniers à l'opposé des laboureurs qui possédaient les grandes terres arables et qui s'étaient regroupés au sein de la confrérie de Saint Eloi. (voir histoire de la saint Eloi)

Les héritiers de ces petits se déclarent "laïcs et républicains" avec un seul mot d'ordre "on ne fait plus bénir la charrette". Ainsi est née la société des maraîchers qui deviendra celle des "magdaleinens" puis de la Madeleine.

 

Des symboles laïcs et républicainsLes premières charrettes sont couvertes de fleurs et de buis des jardins, zinnias et reine-marguerites surmontées de drapeaux tricolores. Ce n'est qu'en 1957 qu'apparaissent les glaïeuls rouges. Aujourd'hui, la charrette est toujours habillée de buis rehaussé d'un rameau d'olivier (symbole de la liberté), d'une branche de chêne (symbole de longévité et de droiture). Le dimanche matin, elle est ornée de rubans rouges, de guirlandes de fruits et légumes locaux, d'un bonnet phrygien confectionné avec 100 oeillets rouge, blanc et bleu et de plus de 3000 glaïeuls rouges.
L'habit traditionnel des charretiers, tous membres de la société : pantalon bleu, chemise blanche, taillole et bérét rouges, cocarde tricolore ou ruban. Sur la jardinière des enfants, prend place chaque année une petite-fille habillée en Marianne. Sans oublier à l'arrière de la charrette, le "gars qui tient la figue au bout d'une canne", un symbole dont l'origine demeure mystérieuse ! Aujourd'hui, la charrette tirée par une soixantaine de chevaux de traits harnachés à la mode sarrasine, défile toujours aux accents de la Marseillaise, de la Carmagnole et du temps des Cerises en souvenir de la commune de Paris sans oublier l'Internationale.

La fête de la Madeleine est une tradition provençale bien ancrée dans les mentalités, la vitrine d'une tradition bien vivace symbole d'un art de vivre authentique. Un retour aux racines paysannes. Par son rituel, elle est unique en France, c'est aussi la seule charrette laïque et républicaine d'Europe. Un rendez-vous estival (le premier dimanche d'août  à ne pas manquer.

Claudine LABE - "Farandole" août 2012, n°336 

Partager cette page

Repost 0
Gite Pitchoune Cabrette

 

Mas de la pitchoune cabrette
804 chemin 100 issues
13750 Plan d'Orgon

 

 

Gîte de la Pitchoune Cabrette

Capacité d'accueil 2 personnes

Bassins naturels avec cascade,
jardin paysager
Propriété clôturée : 11 000 m² 
Parking privé : oui
Entrée indépendante : oui
Climatisation : oui 

 

gîte loué à titre occasionnel et saisonnier

Autocollant drapeau France, drapeau français, 5 pcs - 7 x 10 cm

Français 

Italia

  drapeau-anglais.jpeg

English version

Deutchland

 

 

 

Jardins, potagers et vergers du gite

    Panier de légumes bio

réserver chambre d'hôte sud de la france